Connexion

Récupérer mon mot de passe

Si cela n'est pas de la puissance , qu'est-ce ?

Ven 26 Nov - 3:35 par Archer-Celeste



(c'est le premier du classement hein =D)

Commentaires: 9

Wasaaaabiiiiiii

Lun 11 Juil - 18:57 par Durandil

Tellement con, vivi c'est ce genre d'humour que j'aime ^^

https://www.youtube.com/watch?v=ZwFA8BOhWhI&feature=player_embedded




[ Lecture complète ]

Commentaires: 1

Les salutations d'un ancien ...

Dim 8 Mai - 23:13 par Belferoxor

Et oui. Vous avez bien lu, "auteur Belferoxor".

La majorité d'entre vous ne doit pas me connaître, j'étais dans Nouvelle Histoire pendant pas mal de mois l'année dernière. J'ai …

[ Lecture complète ]

Commentaires: 5

st ex : le petit prince : DESSINEZ MOI UN MOUTON

Dim 21 Mar - 19:17 par naka

voilà, le concours est lancé, parce que jusqu'à présent on n'en a pas eu, je veux des moutons, plein de moutons, de toutes les couleurs, de toutes les formes, enfin, qui ressemblent tout de même …

[ Lecture complète ]

Commentaires: 126


Psyk-Opal et son histoire

Aller en bas

Psyk-Opal et son histoire

Message par Evil-Senseï le Dim 5 Juil - 19:29

24Jouillier 617.Tard dans la nuit. Un cri s’échappe du domicile familial. Mon père, le plus chanceux des Enutrofs que le Monde des Douze (et le Dieu Enutrof en a vu pleuvoir des Dofus avec lui) n’est jamais porté s’agite puis annonce : c’est un Iop ! Enuluck, de son prénom, était connu pour ses nombreux minerais notamment sa superbe collection de Dolomites. Il avait baptisé sa mine La Psyk-Opaline. Elle causerait sa perte bien plus tard. C’est aussi de là que je tiens mon prénom (Psyk-Opal). Un jour, avide de trésors, il décida de s’aventurer plus loin dans les chemins de la mine. Il n’en revint plus. Croqué par un Mineur Sombre qui vivait dans le fond. Il me légua l’arme du clan qui deviendrait plus tard le symbole de puissance de La Nouvelle Histoire crée par la mystique Nakanama. Cette arme était un marteau. Plus précisément le marteau Toh’Lo.
Petite parenthèse.
Toh'Lo. Fouet dans une main, marteau dans l'autre, le jeune Osamodas avait compris très tôt que le dressage passait par une parfaite maîtrise du langage animal. Un langage qu'il entreprit d'apprendre... (Une autre histoire à suivre peut-être^^)...toutes griffes spectrales dehors. Il avait à peine treize ans et déjà, toutes les créatures d'Amakna et des environs s'inclinaient sur son passage, signe de respect. Epris d'aventure, il marauda vers Cania. Il fit craquer l'échine des Trools -à défaut de les dresser- pas assez de cervelle dans ces monstres-là. Puis il poussa vers le sud, en terre Brakmarienne. Là-bas, pour passer le temps, il domestiqua les horreurs visibles à la Foire du Trool. Il tira le Bon numéro des entrailles d'un Wabbit et le marteau qui deviendrait une arme d'exception pour les Xélors et les Osamodas lui tomba sur sa petite cervelle. Pour l'anecdote, c'est ici que les Osas eurent deux bosses qui leur poussèrent sur le crâne qu'ils cachent maintenant grâce à leur Capuche Apin.

A quinze ans, aucune créature ne pouvait lui résister, pas même le Minotoror. Il réussit à soumettre L'immonde bête qui lui remit son bien le plus précieux:un Dofus Pourpre. C'était l'une des plus belles victoires de toh'Lo.C'était aussi celle qui causerait sa perte, bien plus tard.

Toh'Lo était plusieurs fois centenaire. Ogrest mettait déjà le monde sans dessus dessous à la recherche des Dofus. Sa route croisa celle de Toh'Lo.Si l'Osamodas était à l'apogée de son art,Ogrest n'était pas encore au summum de sa puissance. Mais déjà,le colosse avait ébranlé le courage de plus d'un guerrier.

Le face à face eut lieu dans les plaines. Jamais Toh'Lo n'avait rencontré pareil créature. Loin de l'effrayer cette confrontation le faisait jubiler. Il fit claquer son fouet une première fois par jeu, par défi. La deuxième fois, la lanière toucha le cuir de l'Ogre. Mais le colosse ne répondit pas à la provocation. Il avança d'un pas souple, montagne agitée par une houle de muscles. Une vieille, très vieille chose s'abattit sur Toh'Lo.Une chose aussi ancienne que le Monde lui-même. La peur. Le fouet n'eut jamais l'occasion de claquer une troisième fois.

Roulé-boulé d'Ogrest. La terre gueule.l'Ogre s'est redressé, il écrase Toh'Lo sous le tohu-bohu de ses points. Toh'Lo est brisé, son corps palpite quelques instants encore. Puis le Dofus roule à côté de son corps inanimé. Ogrest le saistit délicatement dans ses paumes rouges et l'Ogre murmure alors au vent et aux étoiles.
-Reincarne-toi encore cent fois, vit de longues guerres. Et reviens voir Ogrest.

De ses meurtrissures naquirent des collines. Et de son marteau naquirent des arbres d'où les plus fins forgeurs de marteaux en tirent du bois pour fabriquer le redouble marteau,le Marteau Toh'Lo.
Ma mère, disciple fervent de la déesse Eniripsa avait du passer le reste de sa vie à m’éduquer. Main de fer dans un gant de velours, elle avait toujours su faire la limite entre le Bien et le Mal.
Un jour, ayant trébuché sur un os de Sram, j’étais tombé sur un morceau de Dofus Pourpre pour en fin, en avaler un morceau. D’où ces couleurs éclatantes dès qu’un rayon de soleil fait son apparition.
Sept ans, sept ans à traîner sur les routes de Cania, dans la Lande de Sidimote, en Amakna.
J’étais traqué à cause de l’un de mes frères,Barbaririx bourreau de Xélors. On croyait qu’en me capturant, il allait se rendre. Chose inutile, étant Disciple Iop lui aussi, il se fit prendre à la Foire du Trool enfermé dans une cage par mon autre frère Psyk-Opil. Pêcheur dans l’âme, il avait passé depuis sa tendre enfance plus de temps sur un bateau que sur la terre ferme.Il avait donc pris des couleurs de Bleu tant le Soleil reflétait la mer sur ses habits.Il avait toujours était le rejeton de la famille à cause d’un petit accident que tout le monde surnommait la Cicatrice. Il s’était fracturé la mâchoire en se heurtant à un Craqueboule.
J’avais vingt ans et on peut dire que j’étais assez heureux, mais ce n’était qu’une vision d’ensemble car ma vie alors ne manquait pas de malheur auxquels je n’arrivais pas à m’habituer.
Entre temps, ma mère était morte .Le Dark Vlad, trop puissant pour elle, l’avait capturée puis, bourrée à la Cawotte elle mourut dans de terribles souffrances.
Pris dans une terrible tempête, je fis naufrage sur l’île des Lenalds (qu’on pourrait maintenant appelée île des Wabbits)
Explication :
Amakna 20h38.
Jackou Choune buvait tlanquillement une bouteille de Saké quand il se plit une cawotte sul la tête. Un des émissaires du Wa Wabbit l’avait balancé de lage.
[Pal le déclet du chef des Lenalds, sul leul île on palle la langue des Lenalds]
_Le débawquement wabbit a commencé !! S’écwiaient les Wo Wabbits
Ils étaient awwiwés paw suwpwise, comme des lâches.
Beaucoup de Lenalds étaient déjà tombés sous les assauts.Annouie Flank raconte :
_Je me souviens sultout de leul chef, à lui tout seul, il a vaincu nos plus glands guelliers
Ce terrible témoignage nous vient de Maitle Lenald :
_Lols de l’invasion, j’étais en tlain de dîner, j’étouffais et pelsonne n’est venu m’aider. Quand je me suis léveillé, j’étais fantôme.
Voilà l’histoire de l’invasion des Wabbits.
Après la guerre, j’avais été recueilli par Choirin, qui m’apprit les bases de l’alchimie.
Après un départ difficile, je retournais à Astrub.
Exerçant mon métier, j’avais vu arriver Rathalos qui m’inspirait la Terreur. Il m’avait intimidé et n’ayant jamais eu de but précis dans la vie, j’vais voulu devenir Mercenaire.
Décidé, je glissais ma candidature sous la porte ,fermée avec le sceau familial.
Fin.
Cordialement Psyk-Opal
avatar
Evil-Senseï
°-°Piouteur matinal°-°
°-°Piouteur matinal°-°

Masculin Localisation : Près de la poubelle de la banque d'astrub
Messages : 85
Humeur : De chien
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum